Ils doivent apprendre à s’en sortir, au jour le jour, leurs journées consistant à errer dans les rues, ramasser ce qu’ils pourront revendre ou manger, mendier ou voler, tel est leur quotidien.

L’orphelinat de Pattaya, fondé par le révérend Père Brennan vient en aide à ces enfants déshérités, les prends en charge, leur offre une enfance…. Il a pour histoire la solidarité, l’implication, l’entraide, le courage et la force d’hommes et de femmes qui ont voulu voire les choses changer.

Tout a commencé au début des années 1970 par des petites huttes précaires construites pour contrer un problème local majeur : de très jeunes enfants abandonnés et affamés, et fort nombreux malheureusement.

Mais petit à petit, au fil des années l’orphelinat s’est construit, grâce aux aides financières des organisations internationales et des donateurs.
Plusieurs bâtiments furent construits pour répondre aux besoins des enfants le mieux possible, des dortoirs, des réfectoires, des salles de classe et des locaux pour le personnel soignant y sont aujourd’hui abrités.
L’orphelinat a également dû s’équiper face à des problèmes spécifiques : un camion-citerne pour transporter l’eau potable en saison sèche, un bus pour permettre les sorties des enfants handicapés, des médicaments, des couches, des lits,… Sans parler de la nourriture et des vêtements nécessaires à plus de 800 enfants !



L’orphelinat recueille bébés, enfants orphelins, aveugles, sourds et enfants des rues, il leur permet de vivre dans la dignité, leur offre une éducation pour leur permettre de s’en sortir par la suite.

Une association a été créé pour venir en aide à cet établissement qui ne peut mener seul une si lourde mission.
L’association « Les amis de l’Orphelinat de Pattaya » est une association française crée en 1993, enregistrée à la sous-préfecture de Grasse et est autorisée à recevoir des dons et des legs. Sachez que vous pouvez parrainer un enfant, et l’aider pour seulement 3 euros par mois

« La richesse de l’Inde n’est pas celle qu’empilent les nababs dans le secret des palais,
Ne découle ni de quelque manne boursière, ou de juteux capitaux.
Elle s’écoule en flot continu dans les jeux et les rires des enfants
Dans leur énergie débridée et leur insatiable curiosité,
Par le trou de leurs rêves brisés, leurs petites intelligences minées. »

ANDRE JOLY

Orphelinat de Pattaya :www.orphelinatpattaya.org