Tout d’abord il faut comprendre que dans le chenil ou l’animalerie le chiot a pris l’habitude de faire ses besoins n’importe où et n’importe quand, il ne comprendra donc pas en arrivant chez vous qu’il ne puisse pas faire dans la maison.
Il va falloir lui faire comprendre que c’est mal. Les premiers temps il vous faudra sortir le chiot très souvent puisqu’un chiot fait ses besoins en moyenne toutes les deux heures, si vous laissez trop de temps s'écouler entre chaque sortie, il ne pourra pas se retenir.
Quand vous le sortez attendez qu’il fasse ses besoins dehors et complimentez-le, donnez lui une friandise, caressez-le.
Apprenez à reconnaître les signes montrant qu'il a besoin de faire pipi, par exemple si le chien se met à tourner en rond, renifle et semble chercher quelque chose c’est probablement qu’il a besoin de faire ses besoins, sortez-le, de même, sortez-le tous les matins et après chacun de ses repas.
Lorsqu’il fait dans la maison, grondez-le sans crier dites lui clairement "non", sans jamais lui faire mal, il doit juste comprendre que ce n’est pas bien, le but n'est pas qu'il ait peur de vous.

Les ordres et l’obéissance : le dressage



L’enseignement du chiot peut commencer dès l’âge de sept semaines mais il faut savoir que vous n’aurez pas de réél résultat avant ses 6 mois.
Sachez également que le secret du dressage d’un jeune chien n’est pas l’agressivité mais la flatterie et les récompenses. Dès qu’il aura compris ce que vous lui demandez, récompensez-le !
Apprenez lui tout de suite à reconnaître son prénom, lorsque vous vous adressez à lui, que vous l’appelez, lui donnez à manger prononcez son prénom.

Puis pour les commandements usuels, il vous faudra prononcer clairement ce que vous lui demandez tout en lui montrant dans les premiers temps:
Pour assis, tenez la tête de votre chien en appuyant légèrement sur son arrière-train pour qu’il le pose par terre et répétez « assis », plusieurs fois chaque jour, en le récompensant toujours quand il obéit.
Pour couché, une fois qu’il est assis tirez doucement ses deux pattes avant, en l’encourageant à se coucher. Bien sûr de tels exercice ne s'apprendront pas en une semaine, il faudra les répéter régulièrement.
Pour les interdictions, le mot « non » doit être répété lorsqu’il fait quelque chose de mal, à chaque fois et clairement, de même pour « pas bouger », lorsque vous vous éloignez répétez le lui, il aura des moments d’hésitation, s’approchera et vous devrez lui répéter encore de ne pas bouger.

Chaque jour des petits exercices sont nécessaires, jamais trop longs, ils doivent être agréables pour le chien qui ne doit pas les redouter, l'apprentissage doit être une sorte de jeu. Il vous faudra vous armer de patience, de tendresse et de calme, pour un bon apprentissage, ne haussez pas la voix, les exercices de dressage ne doivent pas rimer avec crainte et lui-même doit être content lorsqu’il comprend ce que vous lui demandez.