Le tatouage ? Oui, mais en toute sécurité !

tatouageLe tatouage consiste en l’injection d’une encre spécifique sous la peau à l’aide d’une aiguille prévue à cet effet afin de réaliser un dessin qui restera indélébile.
Puisque l’aiguille pénètre dans la peau, elle est en contact avec les chairs et le sang, un tatouage qui n’est pas réalisé dans les règles d’hygiène nécessaires peut en conséquence s’avérer dangereux puisque porteur de maladies.

Voici donc les conditions d’hygiène devant absolument être réunies pour la réalisation de tout tatouage, n’hésitez pas à questionner votre tatoueur pour vous assurer qu’elles soient effectivement respectées :

Les instruments utilisés pour le tatouage ainsi que le local, la peau du patient et la peau du tatoueur doivent être nettes de tout germe bactérien pouvant entraîner des infections ou virus.

Pour cela :
Le matériel de tatouage s’y prêtant (aiguille,…) doit être à usage unique et l’aiguille doit être stérile, donc sous emballage : vous avez parfaitement le droit de demander à voir le tatoueur sortir l’aiguille de son emballage stérile pour vous en assurer.
Les locaux du tatoueur doivent être propres
Le tatoueur doit, non seulement, se laver les mains et les avant-bras avant de commencer le tatouage mais il doit aussi porter des gants de chirurgie.
Quant au matériel n’existant pas à usage unique, il doit systématiquement être stérilisé à ‘aide d’une machine appelée autoclave.
Bien évidemment, il est largement conseillé d’éviter de vous faire tatouer dans des lieux non appropriés à la réalisation d’un tel acte : marchés, stands extérieurs,…

Une fois réalisé, le tatouage équivaut à une plaie sur la peau, il vous faudra vous assurer qu’il cicatrise bien, donc en prendre grand soin durant les premiers jours pour éviter toute infection ou autre complication.

Pour se faire il est recommander de :
Porter une compresse stérile sur votre tatouage le 1er jour pour éviter qu’il soit en contact avec vos vêtements ou même l’extérieur.
Laver le tatouage avec un savon antiseptique (Mercryl par exemple), le rincer puis le sécher et y appliquer une pommade cicatrisante que vous aura conseillé votre tatoueur (Homéoplasmine par exemple) : ce petit rituel doit être réalisé deux fois par jour pendant au moins huit jours.
Ne retirez surtout pas les croûtes qui se formeront sur votre tatouage, de l’encre pourrait partir avec elles. Laissez le tatouage cicatriser et les croûtes se retirer d’elles mêmes.
Pendant toute la période de cicatrisation il vous faudra éviter de vous exposer au soleil ainsi que les baignades en eau salée ou chlorée.

Toutes ces indications doivent vous être répétées et précisées par votre tatoueur et une visite de contrôle doit normalement être faites quelques semaines après la réalisation du tatouage pour s’assurer de sa bonne cicatrisation.