Le tour opérateur français Switch propose en effet des croisières sous les tropiques à prix cassés ! A partir de 740 € par personne pour 7 jours aux Antilles en pension complète sur un voilier, vol et transport compris ! Même en ajoutant la taxe d’aéroport, ces forfaits intégrant le vol et la nourriture laissent la concurrence sur place.
L’inventeur du concept Jean Pascal Siméon, fait figure de phénomène dans le monde du tourisme. Pour obtenir ces tarifs, il achète les siéges d’avions et les chambres d’hôtel parfois plus d’un an à l’avance, ce qui permet d’obtenir des tarifs imbattables ! La flotte de bateaux est rentabilisée au maximum.

Switch, croisières sous les tropiques

JPS comme l’appellent ses salariés va donc adopter des méthodes de gestion et d’entretien de sa flotte directement inspirées de celles des compagnies aériennes.
Dans la base Switch du marin, la grande marina martiniquaise, on sait changer un moteur in board en trois heures, une pompe de cale en quelques instants. A chaque opération, correspondent une procédure et un timing que l'on cherche sans cesse à optimiser pour gagner ne serait-ce qu’une poignée de minutes.
C’est ainsi que Switch arrive à faire travailler ses voiliers 42 semaines par an en moyenne et espère bien arriver dans un avenir proche à 45 semaines, des niveaux d’utilisation jusqu’alors inconnus dans la profession ! Mais la réussite de Switch ne se résume pas à sa gestion rigoureuse, la qualité des services est loin d'être négligée.

De plus, Jean Pascal Siméon a décidé de construire ses propres catamarans, plus solides et surtout plus faciles à entretenir pour réduire encore le temps de maintenance. Jusqu’à présent aucun des concurrents n’est parvenu à s’aligner !

Le site : switch.fr