Bouddha en méditation

« Pratiquez l’assise silencieuse et vous verrez », cette incitation à la méditation est en fait le premier précepte de Bouddha, la philosophie zen étant elle-même une importante école bouddhiste. Ce mot dérivé du sanskrit dhyana, qui a donné tch’an en chinois et zen en japonais, signifie méditation sans but. Le zen ne peut être enfermé dans un concept, ni compris par la pensée, car il s’agit avant tout d’une pratique qui enseigne que nous devons être pleinement attentifs à l’action présente, au moindre fait et geste de la vie quotidienne.

La pratique de la méditation Zen

Dans une tenue ample et confortable, installez vous dans un endroit calme. Assis sur un coussin rond, sans but, sans esprit de profit, dans la posture du Bouddha appelée aussi « za-zen », concentrez vous sur votre respiration.

Ramenez votre pied droit sur la cuisse gauche et le pied gauche contre le coussin. Formez un cercle avec vos mains, paumes tournées vers le haut, tranchants posés sur le bas-ventre. Bien droite, menton rentré et haut de la tête poussant vers le ciel. Vous pouvez aussi optez pour d’autres positions, à genoux, les mains sur les cuisses, paumes vers le ciel, assis sur une chaise à dossier droit. Dans tous les cas, veillez à garder le dos bien droit pour favoriser une meilleure circulation de l’énergie.

Posez votre regard à un mètre devant vous sur le sol et concentrez vous sur votre expiration, qui doit être longue et profonde. Pour vous aider à faire le vide, vous pouvez utiliser un mantra, il s’agit d’un mot ou d’une phrase que vous répéterez sans arrêt à voix haute ou intérieurement pour parvenir à une meilleure concentration. Choisissez un terme ou une phrase positive qui évoque le bien-être. Vous pouvez également opter pour un objet de petite taille agréable à regarder que vous poserez à hauteur des yeux à une distance de 50 cm environ. Placez-vous en position de méditation puis concentrez-vous sur l’objet en respirant lentement et bien profondément pour évacuer toute pensée négative et faire le vide mental.

La méditation, en pratique pas si simple ! Si vous commencez cette méthode de relaxation, commencez par méditer chaque jour 5 minutes, puis augmentez progressivement la durée de la séance jusqu’à 20 ou 30 minutes. Avec de l’entraînement, cette parenthèse de détente quotidienne vous permettra de chasser vos tensions mentales et physiques, de vous ressourcer, de prendre du recul et de voir la vie sous un nouveau jour.

La méditation zen n'est pas la seule méthode de méditation : il existe une pléiade d'autres formes de méditation :

Méditation vipassana pratiquée par des enfantsLa méditation Vipassana aussi appelée méditation bouddhiste qui consiste à observer les sensations à travers le corps, à comprendre leur nature, et à développer l'équanimité en apprenant à ne pas y réagir. Cette méditation se pratique souvent en posture assise en lotus.
En savoir plus sur la méditation Vipassana.


méditation dynamique de Osho RajneeshLa méditation dynamique qui se pratique debout dans un effort physique intense (en sautant, en criant) puis se termine par un moment de silence de d'inactivité total. Cette méthode de méditation cathartique a été mis en vogue par Osho Rajneesh dans les années 80.


Méditation tantric - Shri Yantra

La méditation tantric qui utilise des images comme support de méditation : les mandalas ou yantra représentant des formes géométriques comme archétypes fondamentaux de formes manifestées. Ils représentent aussi des noeuds d'énergie.

On pourrait aussi mentionner le Jnana Yoga et sa méditation sur le Soi que l'un des grands maîtres contemporains de cette voie, Shri Nisargadatta Maharaj décrivait ainsi : "Ne faites rien, Soyez !"

méditez ! Voilà ! Il ne vous reste plus qu'à vous assoire dans un coin tranquille où vous ne serez pas dérangé(e) puis en lâchant peu à peu tout ce qui vous entoure, à vous contemplez vous même de l'intérieur... Vous comprendrez alors toute la portée du dicton populaire "Qu'il est doux de ne rien faire quand tout s'agite autour de soi !".