IslandeL’Islande, pour les vulcanologues est un pays rêvé ou l’activité volcanique s’étudie sous différentes formes. Pour les amateurs de musique, c’est le pays de Björk. Pour les touristes, c’est une terre de glace aux noms de villes imprononçables.
Tout d’abord deux choses importantes, il n’y a pas d’ours blancs en Islande ! Cette île située à 300 km du Groenland, n’est pas le premier producteur de bananes au monde ! Une fois dépassée ces deux clichés, on se laisse alors guider, surprendre et séduire par le feu et la glace qui se dégagent des superbes paysages, et du ciel tapissé d’aurores boréales.

IslandeLa glace, le feu, le sucré, le salé, premier pays à avoir fondé un parlement (en 930), l’Islande est aussi l’un des derniers pays à avoir obtenu son indépendance (1944). Entre modernisme et tradition, entre glaciers et plages de sable noir, entre joyaux blancs et terres de cendre, en plus des renards polaires, des chevaux islandais, l’Islande est aussi le pays des serres. Dans le sud, on cultive pratiquement tout, sous les serres chauffées par la géothermie, ressource inépuisable du sol.
Les Islandais n’ont qu’à se pencher pour se chauffer. Dès lors, les piscines extérieures chauffées et autres jacuzzis de plein air sont légions. Un peu comme les balançoires chez nous ! Les chambres d’hôtes, au style contemporain, sont devenues un investissement intéressant pour les cadres de Reykjavik, depuis que le touriste se tourne vers les contrées sauvages islandaises. Chaque année le pays accueille plus que sa population totale.

Le gouvernement l’a compris et souhaite désormais accompagner cette tendance forte.

Plus d’infos sur www.icetourist.is