Pour commencer, il vous faudra faire une étude de marché. Cette première étape permet de connaître le nombre d’acteurs sur le secteur, leur organisation, les débouchés et le chiffre d’affaire du secteur concerné. Pour cela, il vous faut rencontrer des professionnels en poste, histoire de savoir si votre rêve est réalisable ou risque de virer au cauchemar !

En faisant cette démarche, vous découvrirez peut-être qu’il est inutile de créer une entreprise mais qu’il suffit d’essayer de se faire embaucher dans une boite déjà présente sur le créneau visé. Un exemple : Vous aimez le surf ? Pourquoi ne pas vous rapprocher des entreprises de « la surf valley » Aquitaine comme « Quiksilver » ou « Oxbow ». Vous baignerez ainsi au quotidien dans cet univers qui vous faisait tant rêver !

S'informer sur le secteur de sa reconversion

Deuxième écueil à éviter ! Se lancer tête baissée en pensant déjà tout maîtriser du métier ! Bien souvent, passion rime avec savoir-faire ! Suivre une formation paraît donc opportun !
La dernière précaution à prendre avant de se lancer, et elle n’est pas des moindres, c’est celle de se préparer à vivre avec moins d’argent et être capable d’assumer un statut différent. Identifier précisément les postes de dépenses qui seront sacrifiés sur l’autel de la passion et évidemment s’accorder avec ses proches sur la réduction de son train de vie. Dans bien des cas, ce changement de vie entraîne une diminution des ressources qu’il faut anticiper !

Se faire conseiller par des professionnels implantés

D’après une étude récente de l’APEC, 37% de cadres rêvent de changer de job, d’entreprise , de secteurs, de ville ou d’existence ! Pour de tels changements professionnels, avoir autour de soi, des personnes bienveillantes qui sauront vous recadrer le moment venu est capital ! Pour cela, l’entourage familial dispense rarement les conseils les plus avisés, car il est trop impliqué affectivement. En début de projet, mieux vaut s’en remettre à des professionnels du secteur ou à des amis qui auront un regard extérieur. Ceux-là sauront vous parler des avantages mais aussi des inconvénients d’une telle reconversion. Vous pourrez leur faire part de vos doutes. Si vous disposez d’un petit budget, adressez-vous à des coachs ou encore à des conseillers de centres de bilans de compétences de l’Apec ou de l’ANPE. Au fil des séances, ils testeront la solidité de votre motivation.