Trouver un financement pour la VAELa majorité des demandes pour une VAE sont déposées par des salariés ou des demandeurs d’emploi ayant déjà eu une activité professionnelle ou bénévole d’au moins 3 ans. La validation peut être totale ou partielle. Si elle est partielle, le jury prescrit une formation supplémentaire à suivre avant de délivrer la certification. Les modalités d’évaluation dépendent du ministère qui délivre cette certification. La VAE peut être financée par les entreprises, l’état, un conseil régional, les OPCA (organisation paritaire collecteurs agréés) ou encore le Fongécif, mais parfois le candidat choisit de financer lui même sa VAE.

21 000 demandes de VAE en 2005Tout salarié peut bénéficier d’un congé de 24 heures consécutives ou non, pour faire valider ses acquis. A l’heure actuelle, le nombre de bénéficiaires de la VAE est en constante augmentation. Près de 21 000 demandes de VAE ont ainsi été examinées en 2005 par l’éducation nationale, un chiffre en hausse de 12% par rapport à l’année 2004. Les salariés sont les premiers à utiliser cet outil, ils recherchent souvent une reconnaissance en vue d’une évolution de carrière.

Diplôme et médaille du travail - VAE collectiveUn nouveau phénomène se dessine, la VAE collective. Dans les entreprises, les DRH proposent aux salariés intéressés d’engager une procédure de validation d’acquis de l’expérience en groupe, dans ce cas, l’émulation et l’entraide sont importantes.

Les entreprises en bonne santé voient dans ce système collectif le moyen de valoriser leurs personnels, et donc de les fidéliser et les motiver. Pour les entreprises en difficulté la VAE de groupe est un moyen de reconnaître les compétences des salariés en vue de leur reclassement futur. Dans la majorité des cas, suite à une VAE, le salarié est récompensé par son entreprise, soit par une promotion, une augmentation de salaire ou une prime.

Pour plus d’informations sur la VAE :
Ministère de l’emploi et de la cohésion sociale
www.service-public.fr