Si vous envisagez de louer une chambre de service, sachez que le propriétaire est contraint de respecter certaines règles :  la surface habitable doit être au minimum de 9 m2 avec une hauteur sous plafond égale à 2, 20 m, soit un volume habitable de 20 m3. Un confort minimum est exigé. Pour cela, le local doit bénéficier d’un raccordement au gaz et avoir des équipements de chauffage et d’eau chaude. De plus, il doit être équipé d’une installation sanitaire avec éventuellement un wc extérieur mais situé dans le même bâtiment et facilement accessible.

Chambre de bonne un bon investissementLa demande pour ces chambres de bonne est en constante augmentation, de ce fait, le prix moyen au mètre carré a augmenté de 96% en cinq ans. Une chambre de 11 m2 achetée 70 000 € peut se louer à l’heure actuelle aux alentours de 400 € par mois. A  Paris, par exemple, ces chambres sont prises d’assaut par les étudiants à la recherche d’un logement car le nombre de résidences universitaires étant très faibles, les étudiants qui cherchent à se loger se tournent vers le privé.

Pour un propriétaire, acquérir ce style de bien immobilier est très intéressant, en effet, la revente est aisée car la demande est en augmentation constante. Selon les experts, la demande actuelle est tellement forte, qu’un bien mis en vente trouve preneur en à peine une semaine. Si le propriétaire décide de la louer, le système fiscal actuel est avantageux. Pour une personne qui loue un tel bien, certaines dispositions permettent d’appliquer des abattements forfaitaires sur le revenu locatif.

Si vous êtes propriétaire et que vous décidez de mettre votre bien en location, il est important de respecter la législation en vigueur pour ne pas être taxé de marchand de sommeil et risquer des poursuites judiciaires. Il faut respecter les normes de sécurité et proposer un minimum de confort.

La direction générale de l’urbanisme a édité un guide du logement décent disponible sur le site www.logement.gouv.fr