Après Mai 68 et la révolution culturelle qui a suivi, les femmes ont rangé leurs aiguilles  à tricoter au placard. Mais depuis quelques années, le tricot revient à la mode, et de nos jours, tricoter c’est même branché ! Autrefois, le tricot était fait principalement par souci d’économie. Aujourd’hui, pour les adeptes du tricot, c’est avant tout un loisir créatif, la mutation s’est faite en douceur. On tricote d’abord pour le plaisir, pour faire plaisir et pour avoir la fierté de dire que ce superbe pull que nous portons est une de nos créations. Porter un pull tricoté fait avec nos menottes, c’est aussi être sur d’avoir une pièce unique qu’on ne verra sur aucune autre personne. Faire cadeau de sa création, c’est offrir un cadeau artisanal « fait main », unique et personnel qu’on a tricoté avec amour durant des heures. 
Le retour en grâce du tricot est aussi dû en partie aux couturiers célèbres comme Jean-Paul Gaultier ou Christian Dior qui ont rendu la laine à nouveau tendance. Lors des dernières collections hiver 2008 de prêt-à-porter, un grand nombre de modèles était à base de tricot.

Chez Phildar, numéro un de la vente de laine, les affaires vont bien. Depuis trois ans, le chiffre d’affaire est en progression de 3% par an. Et comme maintenant, tricoter touche toutes les générations, Phildar propose des kits « Knit it » destinés aux jeunes. Ce kit comprend des aiguilles, du fil à tricoter et les explications du modèle choisi (bonnet, écharpe, sac ou dos nu). Selon un sondage Ipsos, paru en janvier 2007, sur un échantillon de 1017 personnes représentatives de la population française, 9% des 25/30 ans avouent tricoter de temps en temps et 69% des personnes interrogées s’y sont essayées au moins une fois dans leur vie. Ce même sondage révèle également que 51% des garçons se disent prêts à apprendre le tricot et 30% avouent même avoir déjà tenté quelques rangs.

Pour les pros des aiguilles, il existe même un championnat de France de vitesse de tricot organisé lors du salon « Aiguilles en fête ». Pour les néophytes, des cours sont dispensés dans les boutiques spécialisées afin d’apprendre les bases du tricot. Il existe également et c’est tout récent des « cafés tricot », une mode qui nous vient des Etats-Unis et qui commence à se développer en France.

Retrouvez des fiches conseils, des modèles, et des fils à tricoter sur www.phildar.com
Pour débuter, le site www.tricotin.com ou « Le tricot pour les nuls » aux éd. First vous aideront à réaliser vos premiers points.