René Jules Lalique, après avoir appris le métier chez différents joailliers, se lance lui-même dans la réalisation de bijoux en reprenant un atelier parisien en 1989. A cette époque, il participe même à l’exposition universelle en collaboration avec Boucheron. Les matériaux précieux sont travaillés par Lalique pour au final rendre des objets magnifiques et en faire des pièces uniques. Sa principale source d’inspiration ? Les femmes. Pour elles, il crée ses plus beaux bijoux. Parmi elles, Sarah Bernhardt (1844-1923) la célèbre comédienne, pour qui il a imaginé et créé des bijoux de scène ainsi que des parures personnelles.

Lalique a travaillé également pour de riches américaines ou françaises,  notamment l’épouse de Pierre Waldeck-Rousseau, président du conseil des ministres de l’époque. Mais, la véritable inspiratrice de René Lalique fut sa compagne Alice Ledru, qu’il rencontra en 1890 et dont le père et le frère sculpteurs travaillaient pour lui. Ils se sont mariés en 1902, le visage d’Alice Ledru est présent sur de nombreuses œuvres de Lalique. Elle décédera en 1909.  A partir du décès de sa femme Alice, il cessera la création de bijoux et se lancera dans le travail du verre.

Il crée des flacons de parfums et rachète en 1913 la verrerie de Combs-la-ville à l’est de Paris. Pendant la première guerre mondiale, il fabrique dans son usine du matériel de laboratoire en verre destiné aux hôpitaux. Puis une fois la guerre terminée, il crée des objets décoratifs, des vases, des bouteilles, des lampes. Durant cette période, sa renommée est telle que ses créations se trouvent partout. Des bouchons de radiateur ornent des voitures Citroën et Rolls Royce. On retrouve également ses oeuvres sur les Champs-Elysées avec les fontaines du rond point, sur le paquebot Normandie avec les décors intérieurs et dans les trains avec la décoration intérieure toujours du célèbre Pullmann express.

Près de 300 œuvres venues du monde entier se trouvent actuellement au Musée du Luxembourg. Des œuvres qui permettent aux visiteurs de mieux comprendre l’imagination et le talent de Lalique. Pour les enfants un livre jeu gratuit est remis à l’entrée du musée pour un parcours ludique de l’exposition.

René Lalique « Bijoux d’exception »
Musée du Luxembourg
19, rue de Vaugirard
Paris VI ème
 www.museeduluxembourg.