La Caisse d'épargne developpe ses services aux jeunesLa catégorie des ados entre 12 et 17 ans attise la convoitise des établissements bancaires car c’est un formidable marché d’une valeur estimée à 2 milliards d’euros. C’est un des secteurs, pour ne pas dire le seul, qui voit son pouvoir d’achat augmenter depuis quelques années.
Une récente étude de marché montre que les 16-18 ans disposeraient en moyenne de 1500 € chaque année.

Les jeunes ados n’ayant pas de revenus, les banquiers savent très bien qu’en cas de problèmes d’approvisionnement du compte, ils pourront toujours se retourner vers les parents.  Le risque avec ces cartes, est que les parents soient sollicités pour renflouer le compte de leur enfant dès que celui-ci sera dans le rouge. En effet, les ados risquent de se trouver très vite débordés et de dépenser plus que la somme disponible sur leur compte. Il faut savoir que les jeunes âgés de moins de 18 ans sont considérés comme "incapables juridiques", et en cas de problèmes, la banque se retournera vers les responsables légaux.

La commnucation de la Caisse d'epargne

Même si ce type de compte peut apprendre au jeune à gérer son budget, il est indispensable que les parents interdisent tout découvert pour ne pas avoir à le combler par la suite. Il revient donc aux parents la responsabilité de suivre les mouvements bancaires effectués sur le compte de leur ado et de tirer la sonnette d’alarme avant d’être dans l’obligation de combler le découvert.  

Carte bancaire rechargeable pour les adosLa carte proposée permet de retirer de l’argent au guichet mais également de payer ses achats dans les commerces en France et à l’étranger. Elle fonctionne par un système de rechargement, les parents créditent le compte d’un montant qui ne peut être supérieur à 600€, avec des plafonds de retrait à 300 et 400€. Le système est le même que toutes les cartes bancaires, avec code confidentiel, à ne pas laisser traîner pour éviter toute mauvaise surprise.

La Caisse d’Epargne, qui devrait être imitée par d’autres banques, notamment le Crédit Agricole, est donc vivement intéressée par l’argent des jeunes, de plus, elle compte ainsi réussir à fidéliser sa jeune clientèle.