Jean Pierre ElkabbachLe plan de restructuration a été mis en veilleuse, et la grève n’aura pas lieu pour le plus grand bonheur de Jean-Pierre Elkabbach. Dans ce plan, le groupe Lagardère, propriétaire de la station, souhaitait supprimer 42 postes. Or, un audit commandé par les salariés faisait état d’un sous-effectif de 28 postes. Pour éviter la grève, des négociations se sont ouvertes entre la direction et les représentants du personnel. Ces négociations ont finalement abouti à un accord. Il y aura bien des départs mais ce ne seront que des départs volontaires. En cas d’augmentation de l’activité, il sera alors fait appel à du personnel en CDD, afin de répondre au surcroît de travail.

Podcasts Europe 1Pour les salariés, Europe 1 sert de vache à lait au groupe Lagardère, qui siphonne les bénéfices. En 2004, la régie publicitaire de la station dégageait une marge de 30%, les salariés sont persuadés que le groupe Lagardère, propriétaire de la station ponctionne les bénéfices et les réinjecte dans d’autres activités du groupe.

La station a perdu quelques annonceurs, notamment de la grande distribution, car ils ont obtenu l’autorisation de faire des campagnes publicitaires télévisées et ont donc transféré leurs budgets vers le petit écran. Europe 1 n’est pas la seule station dans ce cas, la presse écrite a également perdu les annonceurs de la grande distribution depuis que ces derniers ont obtenus l’autorisation d’effectuer leurs publicités sur le petit écran.

Europe infosAutre point de friction entre les salariés et la direction : la partialité supposée de Jean-Pierre Elkabbach lors des élections présidentielles. Une partialité relayée par les Guignols de Canal+ qui montraient Elkabbach soutenant sans réserves Nicolas Sarkozy. Pour redresser la barre, la radio s’est engagée dans la révolution numérique en créant un site Internet très novateur et bien fourni où les auditeurs peuvent retrouver près d’un million et demi d’émissions. Sur ce site, deux millions de podcasts sont téléchargés chaque mois. De plus, les programmes sont recentrés sur les informations au dépend de la musique, pour coller un peu plus au cœur de cible de la station Europe 1, qui est principalement écoutée par les cadres supérieurs et les patrons.

Le site de la radio et ses podcasts audio et video :
www.europe1.fr