Valérie Pécresse, Ministre de l’enseignement supérieur, va devoir appliquer le programme du candidat Sarkozy, pour donner aux universités une autonomie qu’elles n’avaient pas jusqu’à présent. Les étudiants ne sont pas opposés au projet, cependant ils redoutent de voir les frais d’inscription s’envoler, et ne manqueront pas de réagir au moindre faux pas ou en cas de passage en force.

deduction des interets d'emprunt et le bouclier fiscalPour la fiscalité, la déduction des intérêts d’emprunt et le bouclier fiscal, sont les deux projets qui seront soumis aux parlementaires dans les semaines à venir. De plus, un projet de loi est élaboré pour mettre fin aux parachutes dorés des chefs d’entreprises défaillants. Autre thème, les successions et les donations. Le projet veut supprimer les droits de succession pour le conjoint survivant ou le partenaire pacsé, ainsi que d’autres mesures incitatives pour les donations aux enfants et petits-enfants.

« Travailler plus pour gagner plus », c’était le slogan de Nicolas Sarkozy durant la campagne. « Comme il fait ce qu’il  dit et qu’il dit ce qu’il fait », le projet de loi permettra aux employeurs de bénéficier d’une réduction des cotisations sociales sur les heures supplémentaires. Quant aux salariés, ils ne paieront pas de charges sociales et seront exonérés d’impôt sur le revenu pour ces heures supplémentaires effectuées.

Le revenu de solidarité active vise à rendre le travail intéressant financièrement pour les bénéficiaires des minima sociaux en leur permettant de cumuler les allocations et le salaire pendant un certain laps de temps.

Même si le projet du service minimum dans les transports a été édulcoré, il suscite tout de même l’attention des syndicats qui ne veulent pas se faire déposséder du droit de grève.
Les syndicats ont jusqu’à l’automne pour négocier, sinon, le gouvernement passera par le parlement et une loi.

Pour la justice, la Ministre Rachida Dati a déjà dévoilé les grandes lignes du projet, notamment les peines plancher, c’est-à-dire des peines automatiques en cas de crimes et délits, à appliquer aux multirécidivistes. Le corps judiciaire en émoi actuellement avec les fermetures de tribunaux programmées risque de se faire entendre.

Enfin, le projet sur l’immigration, autre thème cher à l’ex ministre de l’Intérieur Nicolas Sarkozy, devrait durcir les conditions d’accès au regroupement familial et encourager l’immigration choisie.