auto partage OkigoLes habitants des grandes villes, conscients qu’il leur faut préserver la planète, adhèrent maintenant presque  naturellement aux différentes solutions qui leur sont offertes pour se déplacer en ville. Les ventes de vélo et de scooters explosent littéralement alors que les ventes d’automobiles sont nettement à la baisse. Le message est passé, preuve en est, le leader européen des parkings souterrains Vinci Park vient d’ailleurs de s’associer avec la Société Avis, spécialisée dans la location automobiles, pour mettre en place un service d’auto partage baptisé Okigo. Le principe est simple, vous signez un contrat à l’année et vous disposez quand bon vous semble d’une voiture pour la durée d’utilisation que vous souhaitez. Avec ce nouveau système disponible pour l’instant à Paris mais généralisé à toute la France dès 2008, vous n’utilisez un véhicule qu’en cas de nécessité, de plus vous êtes sûr que le véhicule est toujours disponible et en bon état. Ce nouveau service compte en France actuellement 3 500  adhérents, c’est peu par rapport aux 70 000 personnes qui en Suisse sont déjà adeptes de ce procédé. La France a encore un peu de retard dans ce domaine mais les choses bougent rapidement dans le bon sens. D’ici trois ans, Vinci Park et Avis espèrent avoir fidélisé 40 000 clients.

Location de velo en libre serviceA Paris récemment, la mise en place de vélos en libre service ainsi que le nouveau tramway, permettent aux parisiens las des bouchons et du stress qui en découle, de se déplacer rapidement d’un point à un autre de la cité. Pour compléter ces dispositifs, le dernier projet du maire de Paris, Bertrand Delanoë est de mettre en place des navettes fluviales afin de permettre aux parisiens  de se déplacer en empruntant la seine.

Augmentation des pistes cyclablesPour dissuader les urbains de prendre leurs véhicules, les municipalités prennent des mesures  de restrictions qui concernent les automobilistes. A Londres par exemple, le péage à acquitter pour circuler en centre ville en est un exemple flagrant. A Paris, l’augmentation des couloirs de bus et des pistes cyclables au détriment des voies réservées aux automobiles en est un autre exemple. En augmentant les offres diverses de transports, les villes veulent inciter les citoyens à délaisser la voiture pour leurs déplacements urbains.

Le site de l’auto-partage : www.okigo.com