Ricard le vrai pastis de MarseilleLa saga de la famille Ricard débute en 1935 lorsque Paul Ricard, le fondateur du groupe commercialise le vrai pastis de Marseille. Si les ingrédients du breuvage sont connus, les doses pour l’obtenir sont toujours quant à elles tenues secrètes. Après guerre, en 1948, huit ans après sa création, le groupe Ricard sponsorise le Tour de France. En 1962, Ricard est introduit en bourse et en 1975, suite à la fusion des deux producteurs français de la fameuse anisette, le groupe Pernod-Ricard voit le jour. En 1978, Patrick Ricard, petit-fils du fondateur Paul Ricard, prend la direction de l’entreprise. En 1984, le groupe Pernod-Ricard rachète la marque Orangina qu’il revendra 11 ans plus tard avec une substantielle plus-value à la clé. Paul Ricard, patriarche de la famille Ricard décède en 1997 à l’âge de 88 ans. C’est donc sous la houlette de Patrick Ricard que le groupe continue son expansion en effectuant de nombreuses acquisitions, afin de couvrir toute la gamme des alcools proposés à la vente.

Cocktail Pernod RicardLa grande force du groupe pour perdurer aura été de se diversifier tout en restant basé sur l’alcool, son segment de marché. Les acquisitions successives de différentes marques de boissons alcoolisées ont permis au groupe Pernod-Ricard une implantation mondiale qui lui assure des bénéfices confortables. Actuellement, les boissons anisées ne représentent plus que 10% de l’activité du groupe. Les 90 % restants sont assurés par les autres marques du groupe Pernod-Ricard. Pour financer toutes ces acquisitions, le holding a pris le risque de s’endetter, mais de façon raisonnée. Il ne manque plus au groupe qu’un grand château bordelais pour couvrir toute la gamme des alcools disponibles à la vente. Ce devrait être chose faite lorsque le désendettement  aura été atteint.

Le groupe Pernod-Ricard vise maintenant le leadership mondial et n’est pas loin d’atteindre son but. En 72 années d’existence, Pernod-Ricard est passé de l’artisanat au sommet du CAC 40, une progression fulgurante qui en fait l’un des fleurons de l’industrie française.