Les appareils photos de la marque Leica ont toujours été considérés comme ce qui se faisait de mieux en matière d’appareils photos. La firme allemande était une des dernières à pouvoir contrer les sociétés japonaises. Dans ce secteur de l’audio-visuel, les fabricants nippons avaient jusqu’à présent la main mise avec des Sociétés comme Nikon ou Fuji. Grâce au numérique et la mise sur le marché du nouveau modèle M8, le dernier né de la gamme, le fabricant allemand d’appareils photos Leica peut enfin entrevoir l’avenir sereinement. Le passage de l’argentique au numérique a au départ été très mal négocié par le fabricant d’Outre-rhin. Avec le M8, Leica peut désormais rivaliser avec ses concurrents japonais. Créée en 1914 par un ingénieur allemand Oskar Baranack à Wetzlar en Allemagne, Leica a toujours eu une réputation de solidité et de fiabilité. Les appareils siglés Leica ne sont pas à la portée de toutes les bourses, ils sont principalement destinés à des clients argentés, des connaisseurs, des professionnels, des esthètes de la photo. Les acheteurs de Leica sont prêts à débourser des sommes faramineuses pour obtenir un appareil photo de légende. C’est pour avoir perdu de vue que sa clientèle était justement composée de personnes désireuses d’acquérir un appareil d’exception à un prix tout aussi exceptionnel que Leica s’était « fourvoyé ». En effet, lors du passage au numérique, Leica s’est associé à Panasonic et à Fuji pour équiper leurs appareils destinés à un plus large public. Cette alliance a éloigné la marque de son cœur de cible, le très haut de gamme.

Leica M8

En 1984, Leica sort un appareil appelé M6. Cet appareil, composé de 1400 pièces assemblées à la main, a amorcé le redressement de la marque. Les appareils photos Leica sont presque des œuvres d’art et leur fabrication relève presque de l’orfèvrerie. En 2000, Leica est rachetée par le groupe de luxe Hermès qui décide en 2006 de revendre la marque à un groupe autrichien. Sous l’impulsion de cet holding familial, le M8 est créé et semble avoir retrouvé son public de connaisseurs. A 4 250 euros l’unité, Leica s’est retranché sur ses acheteurs historiques, c'est-à-dire des photographes professionnels ou des amateurs fortunés prêts à mettre une somme importante pour faire des photos avec un appareil à la qualité irréprochable.