Les créateurs d’un blog sont responsables pénalement du contenu écrits et photographiques de leur site, la liberté n’est qu’une apparence car des lois existent et s’appliquent aussi sur internet ! Lorsque vous créez un blog, il faut ne pas perdre de vue que vous êtes le rédacteur en chef de votre site et qu’à ce titre, vous en êtes responsable. Prudence donc avant la mise en ligne de vos écrits et des photos qui orneront votre blog. Si vous désirez mettre en ligne des photos, il est nécessaire d’obtenir l’autorisation des personnes qui y figurent, car l’article 226-1 du code pénal punit d’un an d’emprisonnement et de 45 000 euros d’amendes toute atteinte à l’intimité d’autrui. Avant la diffusion de photos ou de vidéos d’un membre de votre famille, d’un ami, d’un collègue ou d’un enfant, il est donc nécessaire d’obtenir son accord, ou celui du représentant légal si la personne est un enfant mineur. Attention également aux textes qui accompagnent les photos. Si certains propos peuvent paraître diffamatoires aux personnes concernées, là encore vous pourrez être considéré comme responsable. Vous devez non seulement faire attention à vos écrits mais également aux commentaires pouvant être laissés sur votre blog par d’autres personnes. Lorsque vous décidez de mettre fin à votre blog, pensez d’ailleurs à fermer tous les commentaires car devant la loi, vous continuez à être responsable des écrits qui s’y trouvent.

Le phénomène touche toutes les tranches d’âge, et la création d’un blog est un moyen de communiquer, de se faire connaître et de partager. La jeune génération, plus à l’aise avec l’outil informatique raffole des blogs. Si vous êtes parents et si l’un de vos enfants mineurs a crée son propre blog, sachez que vous êtes le responsable légal et que tous propos échangés sur le blog de votre progéniture est sous votre responsabilité. Sans être intrusif, expliquez à votre ado, les règles qu’il doit respecter et ce que vous encourez si la loi n’est pas respectée. Ensuite, pensez à vérifier de temps en temps le contenu de son blog afin de vérifier qu’il a bien compris. Nombre d’adolescents créent des blogs et se « lâchent » en écrivant sur tel ou tel prof, bien souvent les propos ne sont pas tendres envers le corps enseignant. Si les propos sur le blog sont diffamatoires, le professeur en question peut saisir la justice et vous auriez alors à régler des dommages et intérêts. A titre de mauvais exemples à ne pas suivre, pour avoir diffusé sur leur blog des photos de leurs professeurs, accompagnées de propos peu élogieux, des collégiens de la banlieue parisienne ont été renvoyés de leur établissement. Autre exemple, en 2006, suite à une rupture amoureuse, un étudiant nordiste a publié sur son blog des photos à moitié nue de son ex-amie, accompagnées de propos salaces. La jeune fille après avoir pris connaissance de ce blog a porté plainte et le jeune éconduit a été condamné à 3 mois de prison avec sursis et 100 € d’amende.

Avant de vous « lâcher », réfléchissez et n’oubliez pas qu’internet est certes un espace de liberté, mais comme dans la vie, certaines règles élémentaires sont à respecter afin d’éviter tout ennui judiciaire.