Chaque rentrée universitaire est synonyme de galères pour une grande majorité d’étudiants. Que ce soit à Paris notamment, mais également dans toutes les grandes villes universitaires françaises, la difficulté des étudiants pour dénicher un logement est principalement due au manque criant de logements vacants mais elle est également due au prix prohibitif des loyers. Trop peu nombreuses et bien souvent dans un état de délabrement inquiétant pour la sécurité des locataires, les résidences universitaires ne répondent pas à la demande en logement des étudiants. Il y a quelques années, l’Etat s’était engagé à construire 5 000 logements étudiants, ces engagements n’ont pas été tenus et la pénurie dans ce secteur est endémique.

logement pour étudiantsPour remédier à ce problème, le gouvernement actuel souhaite réformer le système des aides aux logements (APL) afin de favoriser la colocation. En effet, actuellement, ce genre de location est pénalisé car les personnes en colocation voient leur APL diminuer. Cette nouvelle réforme permettrait lors du partage d’appartement de conserver une allocation logement à taux plein. Depuis quelques années, pour répondre à la pénurie de logements vacants pour les étudiants, différentes initiatives ont été mises en place comme par exemple partager un logement avec une personne âgée. Dans ce système, la personne âgée bénéficie d’une présence et l’étudiant d’un logement.

Autre solution existante pour les étudiants, sortir des villes et trouver une chambre ou un studio à la campagne. Ce type de location permet à l’étudiant de bénéficier d’un cadre bucolique pour un loyer beaucoup moins élevé qu’en ville. Dans ce cas, la seule difficulté reste les transports en commun qui doivent être performants et doivent permettre à l’étudiant d’assister à ses cours sans que cela devienne un parcours du combattant. Certains campings, situés non loin des campus universitaires proposent même des mobiles homes ou des caravanes à la location.

Quoi qu’il en soit, même si les offres sont diverses et variées, il n’en reste pas moins que dénicher le logement idéal reste toujours très difficile. Reste à espérer que les prochaines réformes permettront aux étudiants de trouver un toit sans avoir à effectuer autant de démarches fastidieuses pour pouvoir enfin se concentrer sur leurs études.