Pour devenir ébéniste, l’apprentissage est nécessaire pour acquérir les différentes techniques existantes, de la fabrication à la finition de l’objet sur lequel vous aurez à intervenir. Il faut également connaître les différentes essences de bois que vous serez amené à travailler. Vous devez connaître leur résistance, comment les patiner, les travailler…

Atelier d ebenisteEn effet, selon l’essence du bois, le travail est différent, hêtre, pin, érable, tous les bois ont leur spécificité et avant d’exercer le métier d’ébéniste mieux vaut connaître toutes ces particularités pour ne pas être dépourvu au moment d’agir. La formation d’ébéniste revient également longuement sur l’histoire de l’art. Si on vous amène un meuble à restaurer, il est indispensable de savoir de quelle année il date, à quel style il correspond pour ne pas faire d’erreurs lors de sa restauration. Pour préparer le diplôme d’ébéniste, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Le CAP  d’ébéniste peut vous amener ensuite à préparer le baccalauréat professionnel artisanat et métiers d’art, option ébéniste, le BTS diplôme des métiers d’art ou le BAC pro technicien menuisier agenceur.  

Meuble d artisan ebenisteMême si le métier tend à stagner, car la mode de nos jours est plus au changement qu’à la restauration de ses meubles, de nombreux ébénistes se tournent vers d’autres marchés potentiellement nombreux, comme l’agencement, qui consiste à créer du mobilier sur mesure, pour des particuliers ou des entreprises. Que ce soit une bibliothèque ou un placard, l’ébéniste réalise différents meubles adaptés à des espaces parfois restreints.

De nombreux jeunes sont attirés par ce métier qui nécessite une forte habilité manuelle. L’ébéniste peut à la demande de ses clients créer ses propres meubles, des pièces uniques qui ne se trouveront nulle part ailleurs. Le plus connu des ébénistes, André Charles Boulle, était un artiste mondialement connu. Marqueteur et ébéniste né en 1642, décédé en 1732, les meubles qu’il a réalisés valent de nos jours des fortunes.

Une école à son nom existe à Paris, prestigieuse, les élèves qui en sortent diplômés se recrutent et restent rarement sans emploi tant la réputation de l’école est grande.