On peut classer les différents labels du tourisme en 4 familles  :

Label tourisme et handicap- les classements effectués par l’Etat qui attribue aux hôtels et campings de 1 à 4 étoiles luxe en fonction des équipements disponibles. Ce classement connu de tous a cependant quelques inconvénients. Une étude a en effet démontré que les visites de contrôles étaient trop espacées et que les critères d’évaluation largement dépassés. Le Ministère du tourisme a donc complété ce classement par la marque Qualité Tourisme dont sont dotés les prestataires qui adhèrent à une charte de qualité.

Label Clé Vacances- Les classement opérés par les marques et associations professionnelles qui ont leurs critères propres. Il s’agit pour les plus connues des Logis de France décernant des cheminées aux hôtels-restaurants, des Gîtes de France ou Clé Vacances pour les locations de gîtes ou de meublés. Ces dernières opèrent des contrôles réguliers et leur pérennité est un gage de confiance.

- D’autres labels plus opportunistes (et ils sont très nombreux) n’émanent pas d’un groupement de professionnels mais sont fondés sur l’association de loueurs particuliers qui se regroupent pour leur promotion. Le respect des normes n’est pas alors contrôlé par l’association, mais chaque prestataire peut demander une certification auprès du ministère concerné. On sera donc plus vigilant à leur égard.

Guide Michelin 2008- Un troisième point de repère est la distinction que dispensent les guides touristiques comme le Guide Michelin, le Guide du Routard, le Gault-Millau et bien d’autres. Là, vous n’aurez pour garantie que le sérieux et la réputation de l’éditeur qui renouvelle épisodiquement mais pas systématiquement ses visites dans les lieux concernés. C’est pourquoi il est utile de vérifier que la plaque affichée ne concerne pas une publication vieille de plusieurs années. Car entre temps, les propriétaires ont pu changer et la qualité de la prestation a pu baisser.

Comme on peut le voir, bien que certains soient des références, un label touristique n'est pas toujours le gage d'une qualité certaine.

Article rédigé par Renée Lauster