Tout contrat de location saisonnière qu’il soit établi par un particulier ou par des professionnels doit contenir :

- La durée de la location, la date d’arrivée et de départ et éventuellement (ce qui est souvent le cas en saison quand les locataires se succèdent) les heures d’arrivées sur les lieux.

- Le montant de la location et ce que le prix comprend (charges, nettoyage, location de linge de maison, autres prestations).

- Le montant des arrhes (appelées aussi acompte ou caution) qui en aucun cas ne sera supérieur à un quart du prix de la location.
Isabelle Bruno
- Le montant du dépôt de garantie. Cette provision prémunit le bailleur contre des dégâts éventuels.

 - Le montant de la taxe de séjour. Elle est déterminée par personne et par jour en fonction du confort et du standing du logement. Pour la connaître, adressez-vous à la mairie du lieu de vos vacances qui est soumise à une obligation d’affichage.

– Les clauses régissant l’annulation de la réservation.

Exemple de contrat location saisonnière

Quand vous entrez dans les lieux :
Réalisez avec le propriétaire un état des lieux à la remise des clés en y incluant un inventaire des objets mis à votre disposition.

Quand vous quittez les lieux :
Dressez un nouvel état des lieux sur lequel propriétaire et locataire peuvent inscrire leurs réserves et désaccord. Pensez aussi à faire relever les compteurs si votre contrat prévoit une facturation séparée de vos consommations.

Article rédigé par Renée Lauster