L’un des quartiers les plus attachants de Paris se visite en quelques heures et ne ménage pas ses effets.

Quartier Chatelet les HallesPoint de jonction entre la rive droite de la Seine et l’île de la Cité, la place du Châtelet est caractéristique des aménagements réalisés sous Napoléon III par le baron Hausmann. Au centre de la place, la Victoire du sculpteur Boizot domine la fontaine du Palmier et les sphinx d’Alfred Jacquemart. Les deux théâtres (1862) dont la création a été confiée à Gabriel Davioud sont le miroir l’un de l’autre : une entrée sous arcades, une loggia, trois étages et deux pavillons latéraux, des toits en carène renversée.

- Le théâtre musical du Châtelet (Théâtre musical de Paris, www.chatelet-theatre.com) se distingue de son jumeau par une terrasse couverte dont le modèle est la tribune des Lanzi à Florence. À remarquer : dans la loggia les fresques de Valério Adami et le rideau de scène de Gérard Garouste (1989).

Theatre de la ville- Le Théâtre de la Ville (théâtre, musique et danse, www.theatredelaville.com) est resté dans les mémoires comme le théâtre de Sarah Bernard qui en fut la propriétaire en 1899 et y triompha dans L’Aiglon d’Edmond Rostand.

- La tour Saint-Jacques est l’ancien clocher (52 m) de l’église de Saint-Jacques-de-la-Boucherie. Les attributs du gothique flamboyant y sont spectaculaires : arcatures, moulures prismatiques, festons, dentelles et feuillages en composent le répertoire. Au sommet, une statue de Jacques le Majeur domine Paris.

- L’église Saint-Germain-l’Auxerrois est remarquable pour son porche, le dernier du genre avec le porche de la Sainte-Chapelle, construit par Jean Gaussel (1439).

- Le quai de la Mégisserie est l’un des plus anciens quais de Paris (1369). Il était au Moyen Age situé à l’emplacement de la Vallée de la Misère, où les mégissiers traitaient les peaux. Le quai est aujourd’hui occupé par les bouquinistes, les grainetiers et les marchands d’animaux de compagnie.

La Samaritaine- Les quatre magasins de la Samaritaine sont aujourd’hui classés monuments historiques. Edifiés par Frantz Jourdain sur une commande d’Ernest Cognacq, propriétaire des magasins, ils symbolisent la naissance des grands commerces parisiens, l’apparition de l’Art nouveau puis de l’Art déco.
Renée Lauster pour Plus-Shopping