Le Contrat nous entraîne dans une hallucinante spirale au c¦ur des magouilles politico-judiciaires de la plus grande démocratie du monde et dresse un portrait cinglant du système judiciaire américain. Tout le talent de l'ancien avocat, auteur de best-seller est de nous faire partager, qu'on le veuille ou non, l'haletante course au pouvoir que se livrent les politiciens en campagne électorale.

John GrishamNé en 1955, John Grisham fut d'abord avocat. C'est cette expérience quotidienne des faiblesses de la justice américaine qui le mènera à la littérature. Les témoignages des victimes en particulier l'invitent à autopsier le système et à en montrer les faiblesses. A cet égard, le témoignage d'une enfant ayant subi un viol en 1984 semble avoir été décisive. Dans un premier roman Non coupable, il met en scène le père de cette jeune fille faisant sa propre justice. Seul un petit éditeur accepte le manuscrit et en édite 5000 copies en juin 1988. Trois ans plus tard, La Firme devient rapidement un best-seller. Ce roman est la narration de la descente aux enfers d'un jeune avocat royalement payé par une firme de Memphis aux pratiques illégales. Depuis, John Grisham, a publié une vingtaine de romans dont L'Affaire Pélican, Le Maître du jeu, L'Idéaliste, L'Associé, La Loi du plus faible, Le Testament, L'Héritage, Le Dernier Juré, Le Clandestin, et L'Accusé, tous publiés chez Robert Laffont.

Si la plupart de ces aventures nous instruisent sur les dérives d'un système gangrené, sur les manipulations diverses des lobby et des partis politiques, il laisse souvent l'individu opiniâtre et droit vaincre ces travers. Le dernier roman de John Grisham Le Contrat s'ouvre sur le triomphe du bien sur le mal, de cet instant fragile où la justice triomphe.  Douze jurés du tribunal de Hattiesburg ont condamné lourdement Krane Chemical pour avoir empoisonné l'eau d'une ville et provoqué des cancers par dizaines. Cette condamnation sera remise en cause par la Cour suprême du Mississipi au sein de laquelle Carl Trudeau, propriétaire de Krane Chemical, dispose d'un atout. L'atout se nomme Ron Fisk. Sympathique, séduisant mais naïf, ce gentil père de famille accepte le financement de sa candidature au poste de juge en échange d'un vote favorable dans l'affaire Krane Chemical. Sa prise de conscience, tardive, sera inutile, le vote étant validé. Jamais encore John Grisham n'avait mis tant d'habileté à décrire le côté sombre de l'âme humaine. Il ne cache pas l'ambivalence et les faiblesses de ces personnages, et pousse sa démonstration à son terme implacable,  renonçant pour cela au happy end traditionnel. Nous sommes ainsi plongés dans un monde terrifiant mais totalement réaliste.
Best-Sellers
Editions Robert Laffont
Traduit de l'américain par Johan-Frédérick Hel Guedj
Renée Lauster pour Plus-Shopping