Shiva ou l’amorce d’un nouveau cycle
Ce n’est ni par hasard ni comme simple objet de déco que Vincent Potdefer a choisi de mettre un buste de Shiva, yeux mi-clos, devant l’entrée de son salon. Shiva est le dieu hindou le plus complexe. Selon les textes il possède 1.008 noms différents et symbolise à la fois la destruction de l’univers mais aussi sa création. Détruisant un monde en fermant les yeux, il en crée un nouveau en les rouvrant, provoquant ainsi le début d’un nouveau cycle.



Cette symbolique fait écho au rachat d’un salon de coiffure en 2008, au 2e étage du Centre Jaude, suite à une liquidation judiciaire. Vincent Potdefer va faire détruire l’intérieur du magasin (matériel, décoration, agencement), même si celui-ci était moderne et fonctionnel mais froid et inconfortable à son goût. Le nouvel espace sera conçu pour être source de détente et de sérénité, y compris pour l’équipe de 7 collaboratrices qui ont bénéficié de la poursuite de leur contrat de travail. Son agencement a été réalisé par l’agence TAO in selon les principes du Feng Shui et de la Géobiologie. Kenzen est précurseur dans ce domaine et cette chaîne de salons de coiffure est la première en Auvergne utilisant les principes du Feng Shui.

La monture de Shiva est le taureau -emblème de la substance-, sur lequel il grimpe en prenant appui sur le dos du Lion -symbole de l’énergie-. Cette énergie, Kenzen la perpétue également en privilégiant une démarche de protection environnementale : colorations à base de produits naturels, soins aux huiles essentielles, climatisation sans raccordement aux eaux perdues….

Marie-Luce Bozom pour Plus-Shopping