Cette édition aura pour thème les Objets cultes, pièces de mode, du design ou simplement de la vie courante ayant marqué le XXème siècle.
Certains objets entrent dans l’histoire pour leur ligne, leur innovation, leur modernité, leur look, leur diffusion sans borne ou, à l’inverse, leur rareté. Ils n’existent pas uniquement pour leur qualité pratique ou esthétique, ils sont également l’expression de leur époque. Si celle-ci les marque de son empreinte, certains objets marquent eux aussi leur temps. Ils satisfont des besoins latents ou bien éveillent des désirs, ils remplissent leur fonction ou expriment par leur design les goûts et attentes de la société. Ces classiques incarnent l’esprit du siècle, lui donnant un visage. Ils deviennent partie intégrante du patrimoine culturel.

Les Grands Classiques de la Mode

Il est dans le monde de la haute couture quelques traits de génie devenus hors mode et hors du temps. Ces pièces traversent les tendances et sont à présent les must have des nouvelles générations. Ainsi, Rykiel, Alaïa ou encore Mugler restent de grands noms par leurs tentatives réussies de moderniser encore et toujours la femme.

Sac Kelly HermèsLe Kelly, Hermès :
En 1881, Thierry Hermès ouvre sa sellerie à Paris. Après la guerre, voyant le déclin des beaux attelages, il convertit son commerce en bagagerie. Ne sachant pas coudre à la machine, les ouvriers selliers de la Maison lui donnent ses lettres de noblesse en exécutant toutes leurs coutures à la main. Un savoir faire qui ne déplait pas à Grace Kelly. L’actrice accessoirise sa beauté d’un sac Hermès qui en portant son nom est devenu un sac vedette.

Tailleur ChanelLe Tailleur Chanel :
L’allure Chanel a fait le tour du monde depuis 1955 : une merveille de raffinement, en tweed impeccablement brodé de ganses coordonnées ou en prince de Galles rehaussé de noeuds et de manchettes en piquet blanc, ceinturé de chaînes dorées avec vrais et faux bijoux en sautoir. Un chic qui ne passe pas de mode, de Coco Chanel à Karl Lagarfeld, en passant par le mythique tailleur rose de Jackie Kennedy.

smoking Yves Saint LaurentLe smoking Yves Saint Laurent :
Le smoking était la tenue revêtue par les hommes pour passer au fumoir. Transformer ce vêtement masculin en un symbole de féminité libre et sensuelle, telle est l’oeuvre de Saint Laurent qui crée une révolution sur des bases aussi classiques. Il n’a pas cessé de le présenter, depuis sa création en 1966, dans chaque collection comme le label de sa maison.

Mode Pop

Les vêtements mythiques ont tous la même histoire : ils commencent en étant fonctionnels. Le trench-coat et la saharienne servaient aux soldats, tandis que le jean était aux chercheurs d’or. Pourtant ils atteignent tous des sommets de gloire, près d’un siècle après leur création.

jean Levi's jean Levi's :
Le pionnier des conquêtes passées est le 501 de Monsieur Levi Strauss. L’Europe découvre le jean après la guerre quand des millions d’Américains le portent déjà. Les baby-boomers s’en emparent pour ressembler à James Dean dans La Fureur de Vivre. Il est le symbole de l’Ouest américain.
Aujourd’hui, il s’en vend des milliards dans le monde.

Doc Marten s Doc Martens :
Le docteur anglais Martens met au point en 1945 une chaussure incroyable qui s’adapte à tous les pieds, tant dans la morphologie que dans le look. En effet, la famille royale porte la version basse avec tweed, jersey et Barbour, le skinhead londonien la porte version urbaine, mi-voyou, mi-para, haute comme des rangers.
Ternies par cette image, les Doc Martens passent à la postérité lorsqu’Elton John vend sa propre paire aux enchères.

ConverseLa Converse :
Depuis 1936 la Converse de Chuck Taylor est devenue totalement culte. Tout d’abord sur les terrains de basket car lancée par un jeune joueur en faisant la promotion partout aux Etats-Unis, elle ne tarde pas à descendre dans la rue.
En effet, elle sera la première chaussure de sport à devenir civile. Jusqu’à présent son succès reste inégalé.

Design culte

Le XXe siècle est le siècle des designers. De Eames à Starck, ils sont nombreux à avoir donné vie à certaines pièces désormais incontournables. Les chaises de Panton ou de Eames sont devenues des pièces dont tout le monde connaît le nom. Conçues avant tout pour être fonctionnelles, leurs créations sont devenues des accessoires désirables, de véritables icônes de style. Chacun de ces objets design répond à une valeur esthétique inédite et reconnue, et à une réelle atemporalité.

Rocking Chair EamesEames, Rocking Chair :
Les Plastic Armchairs ont été présentées pour la première fois dans le cadre d’un concours organisé par le M.O.M.A. de New York. La coque de l’assise aux lignes organiques, en matière synthétique renforcée de fibres de verre a été combinée par la suite à plusieurs piètements différents, tel le modèle RAR à bascule, et fabriquée à des millions d’exemplaires.

Lounge Chair EamesEames, Lounge Chair :
Le fauteuil Eames Lounge Chair et son repose-pied, ont été commercialisés en 1956 après un travail de développement des designers Charles et Ray Eames pour le fabricant de meubles Herman Miller. Ce fauteuil est le premier objet dessiné par le couple destiné à la commercialisation à grande échelle.
Il fait partie des objets de design industriel et ont été conçu avec objectif d’avoir l’aspect chaud et l’attrait d’un gant de baseball usé de première base.”

Coffee Table NoguchiNoguchi, Coffee Table :
Noguchi lui-même considérait la Coffee Table comme sa création de mobilier la plus réussie, notamment parce qu’elle rappelle beaucoup les sculptures en bronze et marbre qu’il créait à l’époque. Un lourd plateau de verre d’épaisseur repose sur deux pieds identiques disposés à angle droit.

Design pop

Le mobilier culte du XXème siècle est aussi l’expression d’une époque. Les années 60 ont apporté un vent de liberté chez les designers qui ont posé les bases d’une nouvelle manière de concevoir un mobilier populaire.

Tabouret Tamtam MassonnetTamtam, Massonnet :
Le tabouret Tamtam a été dessiné par Henry Massonnet en 1968. A cette époque, le plastique entretient l’utopie de la libération du besoin et séduit les plus grands noms du design. Le matériau se plie avec joie à toutes les techniques de moulage et permet des mises en forme originales.
Le public est enthousiaste, le succès à sa démesure : le Tamtam se vend à plus de 12 millions d’exemplaires.
La photo de Brigitte Bardot assise sur un Tamtam fait accéder
le tabouret au titre très convoité d’objet culte.

Mobilier gonflable Quasar-KhanhMobilier gonflable, Quasar-Khanh :
Les meubles gonflables de Quasar ont vu le jour en 1969. À cette époque, on vilipende les solides fondations des constructions traditionnelles. On maudit donc l’angle droit envisagé comme une contrainte et on cultive la courbe. Les hippies sont les premiers adeptes du mobilier gonflable. Son esthétique de la mobilité et de la transparence en fait l’expression d’un monde plus ouvert. Le mobilier gonflable séduit aussi toute une nouvelle génération : plus que jamais mobilité, flexibilité et liberté règnent en maître dans notre société. La ligne Quasar incarne cette mouvance.

Laurent Journo pour Plus-Shopping