Quand l’été approche, il est souvent synonyme de vacances à la plage. Et qui dit plage, dit soleil…Or il faut faire très attention au soleil afin de prendre soin de sa peau car une surexposition au soleil peut-être la cause, à long terme, d’un cancer de la peau. Bien sûr, ce sont des cas extrêmes mais qui se développent malheureusement de plus en plus, c’est pourquoi la prévention est de mise.

Aussi, essayons de comprendre comment la peau réagit face au soleil. Du côté de la peau, certaines cellule, les mélanocytes, réagissent à l’exposition solaire et plus précisément aux rayons ultraviolet en libérant une substance colorée, la mélanine. C’est cette substance qui est responsable de la pigmentation plus ou moins rapide de la peau. Du côté du soleil, il existe deux types de rayons UV particulièrement importants :

  1. Les UVA qui ont une action rapide sur la coloration de la peau (donnent le hâle du soir) et également une part de responsabilité dans les allergies cutanées et le vieillissement de la peau.

  2. Les UVB ont eux une action plus lente sur le bronzage ; ce sont eux les principaux responsable de ce qu’on appelle les coups de soleil. De plus, ils entraînent des modifications de l’ADN et peuvent à terme provoquer des cancers cutanés.

Un beau bronzage sans danger

La réaction de la peau exposée au soleil varie selon les individus en fonction de leur type de peau, c’est-à-dire en fonction de la répartition de la mélanine. Il existe en effet plusieurs types de peau classé comme suit :

  1. Type I ou type celtique : la peau est très claire tout comme les yeux (souvent bleus) et les cheveux (souvent roux). Il est presque impossible de bronzer pour les personnes qui ont une peau de type I et elles « brulent » toujours. La mélanine est ici plutôt de couleur rouge et laisse passer les UVA et UVB.

  2. Type II ou type nordique : la peau est claire (avec éventuellement des taches de rousseur), de même que les cheveux (plutôt blonds/bruns) et les yeux. Les peaux de type II bronzent légèrement et « brulent » souvent.

  3. Type III ou type caucasien : la peau est normale voire foncée, les cheveux et les yeux sont bruns. Les peaux de type III bronzent de manière.

  4. Type IV ou type méditerrannéen : la peau, les cheveux et les yeux sont foncés. Les peaux de type IV bronzent énormément et profondément, elles attrapent rarement des coups de soleil.

  5. Il existe également les types de peau V et VI aussi appelés types basané et noir. Plus résistantes au soleil, ces personnes ne sont pas pour autant immunisées face au soleil, et peuvent attraper elles aussi un coup de soleil. Dans ce cas, la mélanine est très foncée et concentrée et ne laisse que très peu passer les UVA et UVB.

La mélanine évolue graduellement avec les types de peau, elle est donc de plus en plus foncée (comme un mélange de deux couleurs) et laisse de moins en moins passer les rayons ultraviolets. A chaque type de peau correspond donc un niveau de protection solaire approprié (indice de la crème solaire) : 40 ou plus pour le type I, 25 pour le type II, 20 pour le type III, 15 pour le type IV, etc… afin d’éviter les coups de soleil et brûlures.

Ainsi, quelque soit votre peau, n’hésitez surtout pas à appliquer une crème solaire de manière régulière lorsque vous vous exposez au soleil, et ce même si vous avez suivi une cure de compléments alimentaires riches en pigments et antioxydants avant de partir en vacances, car même s’ils préparent la peau au soleil, ils ne constituent aucunement une carapace ou un pare-soleil.

Pour préparer votre peau au soleil, procurez-vous un complément alimentaire du type oenobiol solaire, disponible sur le site www.pharmidea.fr

Kévin Labbé pour Plus-Shopping