Les enfants sont sujets à de nombreuses infections et parasites qu’on ne connait pas toujours très bien, du coup on ne sait pas nécessairement quels soins apporter ou même quelles réactions avoir. En fait, il existe quelques parasites, principalement les poux et des parasites intestinaux qu’on trouve fréquemment chez les enfants, essayons d’en faire un tour d’horizon.

Parmi les parasites intestinaux, on trouve notamment les oxyures, les taenias et les ascaris. Les premiers sont des vers qu’on trouve dans les intestins suite à une contamination alimentaire, voire parfois féco-orale. Ces vers se trouvent à l’origine sur la nourriture ou sur les mains sous forme d’œufs, ils parviennent ensuite dans le système digestif pour devenir des larves qui pondront à leur tour des œufs, une fois atteint l’âge adulte. Les femelles ont tendance à se diriger vers l’anus facilitant l’élimination des œufs dans les selles, mais ceux-ci peuvent survivre en extérieur, notamment sur les mains, ongles et draps. Les enfants victimes de ces parasites souffrent de démangeaisons et d’un prurit anal, en particulier le soir, ce qui les gêne dans leur sommeil. Les vers, même minuscules, sont visibles à l’œil nu autour de l’anus, les enfants se grattant facilitent le déplacement des œufs qui viennent se loger sous les ongles, puis, le cas échéant, reviennent dans la bouche si l’enfant porte ses mains à la bouche. Des lésions sont visibles, et chez les filles peuvent apparaître des infections vaginales. Il est donc important de donner de bonnes habitudes aux enfants en leur apprenant à se laver les mains avant de manger, et en leur coupant les ongles courts. Pour se débarrasser de ces vers, un traitement vermifuge fera très bien l’affaire, à condition de le réitérer à deux semaines d’intervalle.

L’autre famille principale de parasites qui touchent les enfants sont les poux. On parle de  Pédiculoses du cuir chevelu. Les poux sont des insectes, ils se nourrissent donc de sang et se déplacent en sautant, la plupart du temps, d’une tête à une autre. Là encore, l’enfant infesté par des poux souffrira de démangeaisons mais au niveau du cuir chevelu car c’est là que les poux vivent. Des infections plus graves peuvent ensuite apparaître, résultant d’un grattage poussé. C’est pourquoi il est important de traiter au plus tôt les enfants victimes de poux, et encore mieux, de prévenir l’apparition de poux. Néanmoins, il est important de savoir que l’apparition de poux n’est pas synonyme de mauvaise hygiène : les poux ont en effet une préférence pour les endroits propres et chauds. Il ne faut donc pas hésiter à examiner la tête de vos chérubins de manière régulière, hebdomadaire dans l’idéal, pour détecter d’éventuelles traces blanches, des œufs, présents à la racine des cheveux. Pour se débarrasser de ces parasites, le traitement local doit tuer les poux et surtout les lentes (oeufs). Utilisez le peigne à poux, qui a des dents plus fines, et le shampooing anti poux ou la lotion à base de pyrethrine. Commencez par utiliser un peigne, puis n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien pour connaître le shampooing adapté et surtout mettez à la machine vêtements et draps pour tuer avec l’eau chaude (lavage à 60°) les poux tombés. Les poupées et les accessoires de coiffure font l’objet d’une décontamination systématique par une poudre spécifique. Enfin traitez l’environnement avec un insecticide naturel(pyréthrines).

Dans tous les cas, un contrôle après 2 jours et 12 jours est nécessaire pour vérifier qu'il n'y a pas de réinfestation. Dans tous les cas, le traitement est à renouveler une semaine plus tard pour enrayer le cycle de reproduction des poux.
Le choix le plus judicieux et cohérent aujourd'hui est d'appliquer sur les cheveux secs un spray à base de diméthicone et de le laisser agir 15 minutes. Les poux sont étouffés par ce tensio actif. Ensuite faire un shampoing et passez le peigne à poux. Le diméthicone, cette substance totalement atoxique pour les humains, étouffe les poux en obstruant leurs opercules respiratoires et ils meurent par suffocation et déshydratation. Aucune résistance ne peut apparaître. Le diméthicone n'agresse pas le cuir chevelu ni l'environnement. Les poux ne développent pas de résistance à ce type de produit. Il existe aussi des produits combinant des huiles essentielles à activité anti-parasitaire et diméthicone, éliminant les poux et les lentes, mais toujours sans insecticide de synthèse.

Procurez vous un traitement anti poux sur le site Pharmidea

Jean Christophe pour Plus-Shopping