On a tous déjà reçu un coup, volontairement ou non, et souffert par la suite d’un bleu ou d’une bosse qui apparaît systématiquement sans qu’on sache vraiment très bien pourquoi. On ne connaît pas davantage le rôle, s’il y en a un, de cette bosse. Alors pourquoi une bosse apparaît-elle après avoir reçu un coup ?

Il faut savoir que le corps réagit à tout, et plus visiblement aux coups qu’on peut appeler traumatismes. Lorsqu’un coup n’est pas réellement violent, il ne provoque aucune fracture ni déchirure, mais une contusion visible sur la peau. Selon la force du coup, la contusion sera plus ou moins importante et grave. Ainsi, un bleu ou ecchymose apparaitra suite à un coup de faible intensité, sa couleur tournera d’abord au vert avant de passer au jaune pour disparaître après quelques jours. Suite à un coup d’intensité supérieure, une bosse va gonfler, c’est un hématome.

Un hématome est en fait le lieu d’une accumulation sanguine consécutive à la rupture d’un ou plusieurs vaisseaux sanguins. Ces vaisseaux veineux ont en effet libéré du sang dans les couches profondes de la peau. Mais la bosse disparaît elle aussi sans traitement particulier en quelques jours. Néanmoins, il est conseillé après un choc d’apposer des glaçons sur la partie concernée car le froid resserre les vaisseaux sanguins, limitant ainsi l’écoulement de sang dans les tissus, et par conséquent la formation d’un hématome. De plus, le froid a également des vertus contre la douleur, n’hésitez donc pas à conserver votre gel d’arnica dans le frigo. Il est également recommandé de surélever la partie touchée et de la comprimer, si c’est possible, pour éviter qu’elle n’enfle trop. Cela facilitera aussi la guérison. Après un traumatisme, il faut toutefois bien se garder de masser la zone blessée.

Pour favoriser et participer à la guérison d’un hématome, il est possible de suivre un traitement et prendre des médicaments, soit de manière orale soit de manière locale, les analgésiques en particulier sont généralement prescrits pour les gros traumatismes. Mais une crème à base de polyester sulfurique de pentosane peut aussi être appliquée car elle lutte contre l’inflammation des vaisseaux. Pour ceux qui souhaitent éviter les médicaments, il existe également des solutions homéopathiques. L’arnica est alors ce qui se fait de mieux et peut être pris dans la plupart des cas, mais d’autres produits homéopathiques peuvent être choisis selon la nature du choc et la zone de la bosse, ils apportent des soins adaptés. De même l’aromathérapie est une bonne alternative au traitement médicamenteux, certaines huiles essentielles ont en effet des propriétés anti inflammatoires, décongestionnantes, antalgiques et cicatrisantes non négligeables comme les huiles d’hélichryse mais aussi de laurier ou de menthe poivrée. N’hésitez donc pas à appliquer ces huiles essentielles sur les bosses.

Si vous avez reçu un coup, vegebom propose des produits adaptés et qui vont soulager la douleur (produit disponible sur www.pharmidea.fr)

Jean Christophe pour Plus-Shopping