Gestion du stress par le Shiatsu et le Yoga des 5 tibétains

Gestion du stress yogaLe mot "yoga" évoque pour la plupart des gens l'image d'un ascète squelettique dans une posture digne d'un contorsionniste. A ceux qui seraient tentés de creuser la question, il suffira de faire un tour dans n'importe quelle librairie ésotérique pour ajouter un peu plus de confusion dans leur esprit. Ces trente dernières années, des milliers de livres aux titres racoleurs ont été publiés, qui proposent d'accéder à des techniques secrètes pour "ouvrir ses chakras" ou pour "faire monter la kundalini". Ce courant de pensée new-âge ne fait que répondre à un besoin de toute puissance présent depuis toujours chez l'homme, besoin qui est en réalité dû à un manque d'amour - si je peux accéder à ces pouvoirs, je trouverai enfin la reconnaissance dans le regard de l'autre - et ne fait que renforcer les défenses de l'ego dans sa quête absurde d'autodéification.

Yoga des yeux, pour combattre la fatigue oculaire !

yoga des yeux fatigue oculaireComme le yoga classique que l’on pratique afin d’évacuer les tensions accumulées dans notre corps mais aussi dans notre esprit, le yoga des yeux, permet à nos yeux sans cesse sollicités, de se relaxer et de se reposer. Entre la journée passée à fixer l’écran de l’ordinateur, la télévision, et pour les plus jeunes, la console vidéo, la mobilité naturelle de l’œil en prend un sacré coup ! Pas étonnant qu’à la fin de la journée, les yeux demandent grâce en larmoyant, en grattant, ou en voyant trouble. Afin d’éviter tous ces symptômes,  pratiquer le yoga des yeux, permet, non seulement de combattre la fatigue oculaire, mais en plus, cette thérapie peut améliorer votre vue !  Alors prêt pour une séance de yoga des yeux?

Toumo, le yoga du froid

Toumo Yoga du froidOn entend parler du toumo pour la première fois dans le livre de la grande exploratrice Alexandra David-Neel, Mystiques et magiciens du Tibet. Ecoutons ce qu'elle en dit : "Passer l'hiver dans une caverne située, souvent, entre 4000 et 5000 mètres d'altitude, vêtu d'une robe mince ou même nu et ne pas périr gelé, est un problème compliqué. Nombre d'ermites tibétains l'ont pourtant résolu, et leur endurance est attribuée au fait qu'ils possèdent le moyen de stimuler la chaleur interne appelée toumo. Le mot toumo signifie chaleur, mais il n'est pas employé dans le langage courant pour désigner la chaleur ordinaire. C'est un terme technique du vocabulaire mystique, et les effets de la chaleur mystérieuse dénommée ainsi ne sont pas confinés à échauffer le corps des ascètes capables de l'engendrer."